Site Loader
Olivier en pot
4.6/5 - (45 votes)

L’olivier est un arbre très prisé pour sa beauté et ses fruits, les olives. Il est également possible de le cultiver en pot, mais cela nécessite une attention particulière à son arrosage pour garantir une croissance saine et une bonne production d’olives.

Les besoins en eau de l’olivier

L’olivier est une plante méditerranéenne qui supporte bien la sécheresse. Cependant, lorsqu’il est cultivé en pot, ses besoins en eau sont légèrement différents de ceux d’un olivier planté en pleine terre. En effet, le volume de substrat et l’espace racinaire étant plus réduits, l’arrosage doit être adapté pour éviter tout risque de carence hydrique ou, au contraire, d’asphyxie des racines.

Fréquence et quantité d’eau

Il n’existe pas de règle absolue concernant la fréquence et la quantité d’eau à apporter à un olivier en pot. En fait, cela dépend de plusieurs facteurs, tels que la taille du pot, le type de terreau, les conditions climatiques ou encore l’état de développement de la plante. Toutefois, voici quelques recommandations générales :

  • Maintenir le substrat légèrement humide en veillant à ce qu’il ne soit jamais complètement sec entre deux arrosages.
  • Arroser plus fréquemment pendant les périodes chaudes et sèches, généralement une fois par semaine en été et tous les 15 jours au printemps et à l’automne.
  • Réduire l’arrosage en hiver, lorsque la plante est en dormance, pour éviter de provoquer un engorgement du substrat.

Olivier aux feuilles

N’oubliez pas d’adapter ces recommandations en fonction des besoins spécifiques de votre olivier et de son environnement. 

Les erreurs d’arrosage à éviter

Afin d’assurer un bon développement et une bonne santé de votre olivier en pot, il est essentiel d’éviter certaines erreurs courantes :

  1. Ne pas trop arroser : un excès d’eau peut provoquer la pourriture des racines et favoriser le développement de maladies.
  2. Éviter de laisser stagner l’eau dans la soucoupe : cela peut provoquer l’asphyxie des racines et entraîner leur pourriture.
  3. Ne pas utiliser d’eau trop froide ou calcaire : cela peut provoquer des chocs thermiques et des déséquilibres nutritifs.

Le choix du substrat

Un bon arrosage passe également par le choix d’un substrat adapté aux besoins de l’olivier. En effet, un sol qui retient trop ou pas assez d’eau peut engendrer des problèmes de croissance et même la mort de la plante.

Les caractéristiques d’un bon substrat

Pour un olivier en pot, il est essentiel de choisir un substrat qui possède les caractéristiques suivantes :

  • Une bonne rétention d’eau : le substrat doit être capable de retenir suffisamment d’eau pour maintenir l’humidité nécessaire à la plante entre deux arrosages.
  • Un bon drainage : l’eau en excès doit pouvoir s’évacuer facilement afin d’éviter tout risque d’asphyxie des racines.
  • Une texture légère et aérée : cela favorise le développement des racines et facilite l’absorption de l’eau et des nutriments par la plante.

Un mélange de terreau universel, de sable et de compost est généralement adapté aux besoins des oliviers en pot.

L’importance du rempotage

Au fil des années, le volume de terre disponible dans le pot peut se réduire, notamment en raison de la croissance des racines. Cela peut entraîner un manque d’espace pour l’absorption de l’eau et des nutriments, ainsi qu’une asphyxie des racines. Le rempotage est donc une étape essentielle pour assurer un arrosage adéquat et un bon développement de votre olivier.

Quand et comment rempoter ?

Le rempotage doit être effectué tous les deux à trois ans, de préférence au printemps ou en début d’automne (fin août). Voici les étapes à suivre :

  1. Choisir un nouveau pot légèrement plus grand que le précédent, avec des trous de drainage suffisants.
  2. Préparer un mélange de terreau, sable et compost comme décrit précédemment. Réutiliser les végétaux broyés comme compost ou mulch nourrit le sol naturellement, favorisant un équilibre environnemental.
  3. Démouler délicatement l’olivier en prenant garde à ne pas abîmer les racines.
  4. Placer une couche de billes d’argile ou de graviers au fond du nouveau pot pour favoriser le drainage.
  5. Installer l’olivier dans son nouveau pot en ajoutant le nouveau substrat autour des racines.
  6. Arroser généreusement après le rempotage pour humidifier le nouveau substrat.

En suivant ces conseils et en adaptant l’arrosage à votre situation spécifique, vous êtes maintenant prêt à assurer un arrosage adéquat pour votre olivier en pot et ainsi garantir sa croissance, sa santé et sa production d’olives.

Oh bonjour 👋 Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.